La Guerre des Clans.

Les clans sont arrivés sur leurs nouvelles terres. Que leurs reservent-elles ? Arriveront-ils à fixé les frontières ? Le sang coulera-t-il ? Tant de mystères que seuls VOUS pourrez resoudre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Démon Noir

Guerrier Ombre ; La confiance c'est pas mon truc...

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Guerrière


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]   Sam 17 Avr - 15:06

Ses derniers mots avaient été si durs à entendre, si tristes... La vie allait reprendre son cours, la vie cruelle. La Démonne allait réapparaître, reprendre le contrôle, redominer le corps ... Il s'en était allé, prononcant quelques derniers mots. Des mots à vous arracher le coeur. Si on ne savait pas ce qu'était la Douleur ... ET, sans se retourner, comme à chaque fois, il avait marché, dans le sens opposé, laissant derrière lui un coeur frzcturé. Certes, ce coeur était fracturé, mais moins qu'avant, plus solide ... Et ses dernières paroles résonnaient encore dans ma tête : "Il est temps pour moi de partir." Ces mots résonnaient sans cesse dans ma tête, frappant contre les paroi de mon crâne. Ils étaient gravés, à chaque fois ils étaient les mêmes ... Marqués au fer rouge dans ma conscience. Ils me faisaient mal, ils m'atteignaient. Puis je ne le vis plus. Il avait disparu. Plus rien, la pluie et le calme ... J'avais attendu longtemps sur le poteau, dans le froid, dans l'amertume, dans l'espoir de le revoir. Mon Grand Frère. Tempêtes de Troubles ... Lui seul me comprenais, lui seul partageait les mêmes douleurs. Et j'ai attendu, encore et ncore. Il était parti, il devait déjà être avec les siens. Juste au moment où je me suis levée, la pluie s'est arrêtée. Le soleil est apparu, comme par enchantement. J'avais le sourire sur les lèvres. Rare, très rare en son absence. C'était la première fois, que je souriais quand il n'était pas là. J'aurant tant aimé qu'il soit caché dans le fourrés pour qu'il e voie ... Ca lui aurait sans doute redonné espoir ... Mais je devais rentrer, il se faisait tard. Certes, le soleil était là, mais il rasait l'horison, il allait sombrer.

Le soleil n'est plus visible, mais ses rayons éclairent encore un peu le Monde, de leur chaleur froide. L'âstre de feu m'a réchauffée, je n'ai plus froid, je suis sèche. Sèche de mes larmes ... Je vais rentrer au camp, prendre un bon repas. Bien-sûr, je n'oublie pas les nombreuses proies que j'ai attrappé. Sinon, on m'aurait engueulé, on m'aurait dit que je n'ai rien foutu de la journée. En même temps, c'était vrai. Je n'avait travaillé qu'au soir, mais ça ne se verrait pas, du moins, je l'éspérais ... Je passai devant les guerriers, posant mes proies sur le tas qui y était déjà. J'attrapai au vol un gros pigeon ramier. Je m'assis à proximité des autres guerriers, pour les entendre parler, pour les entendre chuchoter. Ils me regardaient bizarrement. C'était normal, je n'avait jamais fait ça : me mêler aux autres. Une fois le bon repas terminé, je regardai un chaton venir vers moi. Il renifla bruyamment mon pelage. Ca ne m'était jamais arrivé. Puis, d'un air de dégoût, il demanda haut et fort à sa mère ce qu'était mon odeur, l'odeur que j'avait ramené avec moi. Elle lui répondit, tout aussi fort, que c'était l'odeur du Clan de la Rivière. Puis, je compris enfin. Ils me prenaient pour une traîtresse. La Démonne avait repris le dessus sur l'autre moi. Une lutte incessante au plus profond de mon être.


Ah, ça pue, ça sent le chat mouillé! Maman, pourquoi elle sent le Clan de la Rivière? Elle nous a trahi maman!

D'un geste, la mère fit taire le chaton et l'obligea à rentrer dans la pouponnière. La haine reprit le dessus, la Vengeance, le goût du Sang ... J'avais envie de le bouffer, ce petit chaton. Il était si fragile, si frêle ... Je n'en ferais qu'une bouchée ... Je n'avais qu'envie de l'attraper par le cou, le plaquer au sol, puis le mordre. Refermer mes mâchoires de toutes mes forces. Entendre le craquement, le craquement de la fin. Il ne méritait que ça, le morveux. Je voulais le pulvériser. Non, si je faisait ça, ils allaient vraiment me prendre pour une traîtresse... Je me levai, laissant les restes sur place puis m'allongeai de nouveau dans un coin reculé. Il y faisait sombre, il y faisait froid. Puis je me toilettai. Une toilette complête pour enlever son odeur. Enlever l'odeur de mon frère. Ca me broyait la tête, ça me broyait la conscience et le coeur. Mais il fallait que je le fasse ... Je m'endormis à l'abri. A l'abri des autres, à l'abri des sons. Puis j'entendit un appel, j'entendit les autres. La chef nous avait appelé, du haut de son perchoir. Je savais de quoi il en retournait. Je savais qu'elle allait nommer les nouveaux apprentis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Nébuleuse

Chef Ombre ; Chef... Quelle ironie !

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 23

Clan : Clan de l'Ombre

Rang : Chef


MessageSujet: Re: De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]   Sam 17 Avr - 18:17

    Les sons se cognaient aux parois de mon crâne. Tout semblait plus fort que les autres jours, tout semblait plus amplifié. Le moindre petit bruit était semblable à l'aboiement d'un de ces canins qui se tiennent à un poil de vous. Mes oreilles bourdonnaient. Je dirais que ce n'était pas mon jour. Mais quel jour pourrais l'être. Je suis maudite, la vie m'a été donnée sous une seule condition : souffrir et souffrir toujours plus. J'aurais aimé que cette fichue terre ne m'accorde pas le malheur de vivre. Oui le malheur car dans mon cas, on trouverais l'enfer comme un parc d'attraction. La vie pour moi ressemble à un étau immense qui se referme chaque jour de plus en plus sur moi. Je ne peux pas bouger. Il me tient entre ses mâchoires étroites et acérées. Le démon a pris possession de ma pauvre âme le jour de ma naissance et il compte me suivre jusqu'à la mort. Il dévore mon âme avec ardeur et patience. Je meurs à petit feu. Mais au moins je sais qu'un jour je mourrais. Et, à ce moment, je comprendrais que tout le mal que j'ai pu faire, je l'ai payé comme il faut.

    Mes yeux scrutaient les ténèbres envahissants de ma tanière. Je me sentais comme dans une cage ici, mais c'était là que devais dormir les chefs. Quel ironie oui ! Je n'aurais jamais du en arriver là. Je ne sais pas ce qu'avais ce stupide chef qui m'a choisie comme lieutenante. Il lui manquait des neurones puis-je affirmer ! Mais bon je lui ai quand même fait comprendre sa faute. Le sang coulant dans ma gueule et son corps parcouru de soubresaut pendant entre mes crocs rouges de sa vie. Son souffle rendu je le pose à la vue de tous. Ils me regardent apeurés. Ils savent que s'il me contrarient, la même chose leur arrivera. Beaucoup ont préféré laisser le camp sous mon commandement et partir pour ne plus jamais revenir. Je m'en fichais. Ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient. Un jour, s'ils se retrouvent encore sur mon passage je leur ôterais aussi la vie comme je l'avais fait pour leur vénérable chef.

    Je me levais enfin. Mes pattes engourdies avaient un peu de mal à supporter mon poids d'un seul coup. Elles tremblaient doucement. Dés qu'elles finirent de bouger comme des feuilles, je m'avançais vers le tunnel et déboulais hors de ma sombre tanière. Une mère et un chaton se trouvait prés de Démon Noir. Le jeunot traitait cette dernière de traîtresse. En effet un légère odeur de poisson et d'eau se mêlait à notre odeur habituelle. Odeur du clan du Vent. Mais pour qui elle se prenait pour aller aussi prés d'un autre clan ! Je lui en parlerais, en tout cas. Les autres clans sont des clans sans convictions, qui ne veulent jamais la guerre. Mais la séparation de nos clans, est justement fait pour la guerre ! Quel stupidité que ces chats si pacifiques...
    Je me propulsais d'un bond sur le promontoire. Certains membres déjà interloqués de rapprochais déjà. Je restais debout et d'un long miaulement appelais tous les membres concernés par ce nouvel évènement.


    "Que tous ceux en âge de chasser s'approche pour une assemblée du clan."

    Tous les chats se précipitèrent vers moi. Ils se rassemblèrent en une masse de poils et de griffes. L'image de LA FORCE. L'image du clan de l'Ombre.

    "Aujourd'hui, nous accueillons une nouvelle apprentie dans nos rangs. Petit Désir approche. Tu as atteint tes six lunes, n'est-ce pas ?! Tu as enfin l'âge de devenir une apprentie à part entière. J'ai bien réfléchi, et j'ai décidé que ton mentor sera Démon Noir. Si celle-ci peut s'approcher. A partir d'aujourd'hui Petit Désir, tu te nommeras Nuage de Désir. Démon Noir, je compte sur toi pour lui apprendre ta force au combat et ton intelligence."


    Je descendais rapidement et touchais froidement et distraitement le front de la nouvelle recrue. Celle-ci posa son léger museau sur mon épaule. Je laissais la joie se propager dans les ranges de guerriers et d'apprentie. Cette dernière recevait des milliers de félicitations et entendait son nouveau nom résonner dans les quatre coins de la forêt. Je me retournai et me dirigea vers mon entre aussi ténébreux que mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon Noir

Guerrier Ombre ; La confiance c'est pas mon truc...

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Guerrière


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]   Sam 17 Avr - 18:56

Ce petit chaton, qui m'avait manqué de respect. J'allais le massacrer, un de ces jours. Personne ne verrait ça, personne ne pleurerait pour lui. Et moi, penchée sur son cadavre, je rierai. Et je rierai, oui, d'une manière atroce. Je me moquerais de son âme souillée par mes crocs, je me moquerai de son petit corps, je me moquerai de lui ... Il souffrira, il pleureras. Il appellera sa mère, je lui trancherai la gorge. Il ma crever, il va pourir. Ou bien je le boufferai. Il faut que j'y réfléchisse. 3 lunes à peine et il me traite comme une ennemie. Je vais l'écraser sous le poids de ma Vengeance. Rien qu'à mon nom, il succomberas. Je vais le meurtrir, je vais l'éclater. Puis l'appel, l'appel de la meute. Le chef appelle ses fidèles. Un chef si cruel, si sadique ... Oh, oui, c'est parfait. Ce chef. Respect. Elle est unique, elle l'a massacré, leur ancien chef. Peut-être qu'elle peut m'aider. Oui, elle voudra sûrement, elle, déclarer la guerre. Une guerre sanglante, une guerre sans merci. Une guerre sanglante. Et je pourrais enfin mourir, expirer mon dernier souffle. Le monde sera libre, sans le Démon qui m'habite. Je souffre, tous les jours, toutes les secondes de ma vie. Et les Dieux veulent que je leur rende. Mais qu'ils aillent se faire fouttre. Tous me haïssent, je les hais tous ... Et mes vistimes payent. Elles payent un prix fort. Le prix de la Mort. Elles payent parce que je souffre, je souffre à cause d'eux. Elles payent à cause d'eux. Ce n'est aps de ma faute, je ne suis que la messagère. Je ne fais que transmettre la Souffrance et la Douleur ... Et les troupes arrivent, au pied de leur maître. Qu'ils sont ridicules. Les pièces de l'échiquier, la Vie n'est qu'un jeu. Et Etoile Nébuleuse manipule les pions. Elle les manipule, ils la craignent tant. Mais moi je 'nai pas peur d'elle, elle à souffert, elle à tué, elle à fait souffrir. Elle est comme moi. Et j'entend ses paroles, je m'assied. Par respect pour elle, celle qui à tué ...

Que tous ceux en âge de chasser s'approche pour une assemblée du clan.Aujourd'hui, nous accueillons une nouvelle apprentie dans nos rangs. Petit Désir approche. Tu as atteint tes six lunes, n'est-ce pas ?! Tu as enfin l'âge de devenir une apprentie à part entière. J'ai bien réfléchi, et j'ai décidé que ton mentor sera Démon Noir. Si celle-ci peut s'approcher. A partir d'aujourd'hui Petit Désir, tu te nommeras Nuage de Désir. Démon Noir, je compte sur toi pour lui apprendre ta force au combat et ton intelligence.

Comme si j'avais besoin de ça, une apprentie dans les pattes! Elle va me causer des problèmes, et c'est moi qu'on engueulera, comme d'habitude ... Quoi que ... Si j'arrive à la faire aimer le Sang, si j'arrive à l'emplir de Haine, si j'arrive à la Manipuler, elle sera sans doute une bonne arme. Encore faut-il qu'elle m'écoute. De toute façon, si çe n'est pas le cas, je vais la torturer. La torturer jusqu'à ce que j'arrive à mes fins. Oui, Vient ici petite apprentie, viens entre mes crocs, viens voir mes griffes ... La chef touche le front de la nouvelle apprentie. La petite femelle lui touche l'épaule. Et la chef repart dans son antre si froid, dans son antre si sombre. L'antre que je veux... Un sillon se forme. Ile me laissent passer. Ils crient son nom, mais je vois à leurs yeux qu'il se font du soucis. Ils se font du soucis pour la petite bestiole, pour mon futur Pantin ... Le sillage est tracé, ils me laissent passer. La queue pendante, je rejoins mon apprentie. Ils me regardent bizarrement, un regard mauvais. Ils savent ce que je vais faire, ils savent que je vais la torturer si elle n'apprend pas vite et bien... L'excitation diminue, pour ne faire qu'un silence. Je passe, je fais naître la crainte. Mon apprentie. Je lui touche l'épaule de mon museau glacé. Il est si froid. Elle semble appeurée, elle semble me craindre. C'est parfait. Elle me touche l'épaule. Les murmures fusent. Puis je repars, par le même chemin. Je reprend le sillage en sens inverse, pour rentrer me terrer, au fond de mon trou. La fête sera sans moi. Comme à chaque fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Désir

Apprenti Ombre ; Dance me to the end of love o/

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 16/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Apprenti


MessageSujet: Re: De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]   Sam 17 Avr - 20:10

Pour moi c'était sensé être le grand jour, du moins ça l'aurait été pour la plus part des chatons … Pas une quelconque bonne humeur ne me traversait l'esprit ni même un autre sentiment d'ailleurs, je ne ressentais rien c'était le vide, le vide totale … Assise dans un coin vers le promontoire je fixais le vide comme ci ce dernier était une proie. La lueur de mes yeux avait comme qui dirait disparut et les quelques chats qui se trouvaient autour de moi s'inquiétaient, leurs visage plein d'inquietude ne faisait qu'envahir l'air, mon air, ils me regardaient avec pitier, je n'ai pas besoins de cet pitier mais de toute façon ce qu'ils pensaient de moi je m'en fichais royalement, je resta sans bouger car de toute façon ils finiront par partir, Etoile Nébuleuse nous appela "Que tous ceux en âge de chasser s'approche pour une assemblée du clan" ils se précipitèrent vers le promontoire je me releva, m'étira légèrement puis me dirigea vers l'assemblée, chacun de mes pas pourtant si silencieux résonnait lourdement en moi, je m'approcha d'Etoile Nébuleuse avec un peu de difficulté puis elle me dit:

Aujourd'hui, nous accueillons une nouvelle apprentie dans nos rangs. Petit Désir approche. Tu as atteint tes six lunes, n'est-ce pas ?! Tu as enfin l'âge de devenir une apprentie à part entière. J'ai bien réfléchi, et j'ai décidé que ton mentor sera Démon Noir. Si celle-ci peut s'approcher. A partir d'aujourd'hui Petit Désir, tu te nommeras Nuage de Désir. Démon Noir, je compte sur toi pour lui apprendre ta force au combat et ton intelligence.

Je n'ai pas besoin de mentor! Je sais me débrouiller seule, je sais chasser et je suis sûr que je pourrais vaincre la plus part de vos guerriers! Ces mots je les retenaient en moi, je me retenais de les dire, de les faire sortir, mais au fond de moi c'est ce que je ressentais vraiment, je me contenta d'acquiescer avec un petit hochement de tête sans rien dire, Etoile Nébuleuse descendit vers moi, elle me toucha le front et je posa la tête sur son épaule, FIN , toute ses félicitation pour ça, celles-ci me pourrissaient mon air, elles résonnaient dans ma tête tel un bourdonnement qui ne cessait pas, l'agacement et l'énervement me traversait mais je ne laissais paraitre rien aucune expression ne s'échappait de moi, quand la chef fut parti, leurs expressions changea une expréssions d'inquietude, dans cet foule j'aperçus mon mentor la dénommer Démon Noir, d'un coup un sentiment que je n'avais jamais ressentis au part avant apparut "la peur" je me l'admettais j'avais peur, peur de mon mentor, peur de son regard, peur de son allure et peur qu'elle s'approche de moi, je ne pouvais par fuir, je ne pouvais pas, je m'en retenais mais c'était tout de même ce que je voulais, la lueur de mes yeux réapparut pour faire part à ce sentiment, les larmes ne coulaient pas a l'exterieur mais en moi c'était comme si une cascade coulait sans cesse en abondance, ça y est elle était devant moi, les félicitations se tuent laissant par à un silence complet, son museau glacé me toucha l'épaule, ma peur ne fut qu'augmenter, je sanglottais, tremblante je lui toucha l'épaule a ce moment là je n'avais rien pu faire d'autre, elle resentait ma peur ... Ensuite elle repartit avec la même demarche comme ci rien ne c'était passer, je ne savais que faire je restais planté là, sans bouger, les chats me regardaient avec un air de pitier puis au bout d'un moment partirent, je resta seule, mais je n'arrivais à faire aucun mouvements, cette peur n'était pas encore partit puis finalement je m'écroula au sol, je ne savais que faire et de mes yeux finirent par couler des larmes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon Noir

Guerrier Ombre ; La confiance c'est pas mon truc...

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Guerrière


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]   Sam 17 Avr - 23:00

Je sens le froid prendre mes muscles. Je sens le froid prendre mes os. Je sens le froid me voler mon coeur ... Il l'a déjà fait, auparavant, mais il continue, tous les matins, à rendre mon coeur plus glacial encore que le jour précédent ... Je n'ai pas encore ouvert les yeux, je sais que c'est le matin, mais je pressens que ce jour sera empoisonné. Ce sera un jour clair et ensoleillé, un jour pourrit, un jour mauvais. Car je préfère de loin la tristesse et le silence de la pluie. La pluie de mon coeur, mes larmes ... Et dès le matin, je commence à me maudire. Me maudire de ma naissance, me maudire de mon enfance, me maudir de ma jeunesse, me maudire de ma vie. Quand arrêterais-je ? Jamais, je continuerai ainsi jusqu'à mon dernier souffle. Et jusqu'à mon dernier souffle, je ne cessrai jamais de me haïr moi-même, alors que je n'ai rien fait. C'est de leur faute, de leur faute à eux. Eux qui m'ont appris à vivre, eux qui m'ont enseigné la Haine, ceux qui m'ont haïe. Et je fais comme eux, je les copie, car c'est comme ça que j'ai appris : me maudire, me détester simplement pour le fait d'être née ... Et enfin je les ouvre, mes paupières si lourdes. Lourdes de sommeil, lourdes de chagrin. Mes yeux me brûlent, mes globes me piquent. Je cligne plusieurs fois des yeux, comme une rafale de photos. C'est bon, le picotement est parti, je peux enfin tenter de me lever. Mes muscles sont engourdis, mes articules craquent. Mais je me lève, je me dresse fièrement sur le sol de la Tanière. Je ne laisse pas les caprices du temps m'assomer, je ne laisse pas les volontés de la nature m'achever... Je me bats, me bats pour survivre, vivre grâce au sang, vivre de la Haine.. Ca y est, je peux enfin marcher. Une fois sortie de mon trou, je me montre au grand jour. Un jour qui m'éblouis, un jour qui m'aveugle ... Le soleil, il est déjà levé, il compte rester sur le trône, le trône du ciel ... Je prends une pièce de viande parmi tant d'autres choix. Des choix alléchants, mais moins que celui-ci, cet énorme campagnol. C'est ma seule consolation, la seule de la journée. Puis je me rappelle : mon apprentie. Une fois le repas terminé, je vais la rejoindre devant sa tanière. Il y a d'autres appentis qui observent la scène. Ils semble craintifs, ou bien ils ont pitié de Désir. Ce n'est aps elle que je vais massacrer, c'est eux, avec leurs yeux traîtres. Ils trahissent leurs pensées, ils trahissent leurs sentiments ... Je lui fais signe de se lever, lui montre le tas de gibier. Qu'elle comprenne que je ne parle pas, que je ne m'exprimes que pas des genste, non par des mots. Apparamment, elle à déja mangé. Puis je sors du camp, elle sur mes talons. Nous nous éloignons jusqu'à la forêt. Elle illumine, elle me fais pitié. Tout ça, à cause de cette sale journée ... Je m'assied, elle s'assied. Puis je me tourne pour la regarder. Je lui adresse quelques mots. Mais des mots qui suffisent, des mots simples et directs. Pas besoin d'en dire plus, juste le planning.

On va faire le tour du territoire.

C'est tout, pas un son de plus. Je ne veut pas parler, d'abord l'observer. A quoi pense-t-elle? Est-elle prête, prête à entendre, prête à apprendre ... Je lui enseignerai toute ma cruauté, je lui enseignerai toute ma haine. Je lui enseignerai ce que j'ai appris, tout simplement ... Elle me suis, sans un mot. Elle me fais tant penser à moi, quand j'étais jeune ... J'aurais tant aimé avoir quelqu'un à qui parler ... ais j'étais seule, seule comme une simple goutte d'eau dans le désert. La solitude, la solitude pour seule alliée ... Je m'arrête, elle aussi. Puis une seule phrase sort. La simple vérité.

Désolée si je ne parle pas, mais je ne sait pas comment faire ...

Au moins, je l'aurai prévenue. Qu'elle pose des questions, j'y répondrai peut-être. Mais qu'elle ne comptes pas sur moi pour faire la conversation tout au long du voyage ... Et je reprend ma marche, la marche du Silence. Le soleil monte et monte, et le silence perdure ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Désir

Apprenti Ombre ; Dance me to the end of love o/

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 16/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Apprenti


MessageSujet: Re: De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]   Dim 18 Avr - 19:43

J'étais rester là. Je n'avais pas bouger, je n'étais que pensive. Les minutes passèrent et la peur se dissipait petit à petit, jusqu'à ce qu'elle disparaissent entièrement. Finalement je me dis que souffrir est une épreuve de la vie, c'est le prix à payer pour pouvoir continuer de vivre, mais cette vie j'aurais préférer ne pas l'avoir … Au bout d'un moment je rentra dans ma tanière, les autres chats me regardaient avec pitié, mais ce regard je le détestais aussi, je n'ai pas besoins de pitié, il devrait plutôt avoir pitié d'eux, qui ne pense qu'à jouer! Je me mis au fond de ma tanière, ils continuaient quand même, je les ignora tous autant qu'ils étaient puis me coucha. La nuit, voilà quelques chose que j'aimais, la nuit porte conseil, la nuit est mon amie ... Mes paupières se fermèrent laissant par à un noir complet en moi. Le soleil se leva, la lumière me réveilla, la nuit était partit laissant par au jour. Je déteste me réveiller avec la lumière du jour, je refusa que mes paupières s'ouvrent je voulais encore contempler le noir qu'elles me procuraient ... Les apprentis jouaient, chahutaient, impossible de retourner dans se sommeil paisible, mais je resta les yeux fermer pour ne pas apercevoir la lumière du soleil cet lumière qui ne fait que douleur à mes yeux, mes yeux habitué au noir, mais la fin me traversait. la faim de viande. La faim contre la quelle je pouvais pas résister, je ne les voyaient pas mais je les entendaient manger mes soit disant ''compagnons'' qui vivaient avec moi dans la tanière, cela me faisait envie mais pour l'avoir je devais sacrifiez le repos de mes yeux … Mes paupières s'ouvrirent l'une après l'autre, le soleil me faisait mal aux yeux, mes yeux habitué au noir, mes yeux habitué a la nuit, il les brulaient, les éblouissaient, avec ma patte je me les frotta, les frotta pour faire partir cet douleur. Je me mis debout avec difficulté, je m'étira les pattes l'une après l'autre, puis partis vers le tas de gibier, je pris une souris, une grosse souris, je repartis dans mon coins puis la mangea. Comme si hier cela ne leur avaient pas suffit, leurs regard étaient encore fixer vers moi, le pire c'est que leur regard de pitié me faisait pitié. Après avoir finis de manger je referma les yeux, mais la bénédiction de la nuit était partis. Ce n'était plus la même chose mais je voulais que mes yeux ne voient plus le soleil, quelque minutes passèrent puis lorsque je me décida à rouvrir les yeux j'aperçus Démon Noir qui me fit signe de me lever. Je m'étira puis la rejoigna, je n'eus pas peur, pas peur de la rejoindre, elle me montra le tas de gibier, je ne fis que hocher la tête de droite à gauche pour lui montrer que j'avais déjà manger. Elle ne m'avait jamais adressé la parole, je n'avais jamais entendu sa voix, peut-être n'aimait-elle pas parler, je ne pouvais pas savoir ... Les autres regardaient, je ne fis que les ignorer. aucune de mes autres personnalité ne prenait le dessus j'étais neutre. Elle partit vers la forêt et derrière elle j'étais présente, imitant tout ces gestes. Puis finalement nous nous arretiâment et elle m'adressa la parole c'était la première fois, simple, direct ce n'était que le stricte minimum mais c'était déjà des mots ...

On va faire le tour du territoire.

Je hocha la tête sans dire un mot, je n'étais pas encore prête. Pas encore prête à lui adresser la parole, j'attendais le bon moment, mais pour l'instant je restais muette. Elle repartit et je la suivais, tout simplement. Je ne savais pas si elle voulait que parle ou que simplement j'écoute sans rien dire. Encore une fois elle s'arêta et je fis de même, m'adressant la parole pour la deuxième fois, mais cet fois ces mots étaient sans doute mieux, des mots qui pour moi signifiaient plus que les premiers ...

Désolée si je ne parle pas, mais je ne sait pas comment faire ...

J'étais assez surprise qu'elle s'excuse, même si je ne lui montrait pas mais après tout je n'étais pas vraiment differente, du moins sous cet personnalité. Nous continuâment de marcher, puis au bout d'un moment c'est moi qui lui adressa la parole j'étais enfin prête, prête a parler, des mots guère plus long que les siens ... Peut-être que mes mots ne signifiaient rien pour elle mais pour moi c'étais déjà ça ...


"Tu n'as pas à t'excuser ... Moi non plus je ne sais pas trop parler ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démon Noir

Guerrier Ombre ; La confiance c'est pas mon truc...

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Guerrière


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]   Mar 20 Avr - 20:42

Le silence. Comme d'habitude, personne ne voulait parler. Non, ce n'était pas ça; personne ne voulait ME parler ... Comme d'habitude, c'était de ma faute si il n'y avait pas un mot, pas un son. Je faisait regner le silence, involontairement, simplement à cause de mon addiction au sang, simplement pour le fait que je sois différente ... Simplement pour ma soif de sang, personne ne me parlait ... Puis des mots. Merci, petite apprentie. Merci, tu m'as déliée, déliée de cette malédiction, la mauvais sort du silence trop pesant... Puis je t'écoute, toi qui me parle, toi qui écoutes ...

Tu n'as pas à t'excuser ... Moi non plus je ne sais pas trop parler ...

Mon petit sourire. Un sourire qui ne signifie ni "tu vas crever", ni "je t'aime bien", mais simplement "alors qu'il en soit ainsi" ... Mais bien-sûr, tu ne l'as pas vu, jeune apprentie. Il fuat quand même que je garde une certaine autorité, une certaine réputation ... Si je devient trop faible, si tu me vois sourire, les autres vont croire qu'il s'agit d'un moment de faiblesse. Ils n'hésiteront donc pas à me harceler, jusqu'à ce que j'explose. Ils me harcèleront jusqu'à ce que je tombe, ils me traîteront comme si j'étais aussi faible qu'eux... Et le voyage continue, dans le silence opressant, dans le silence si dur ... Il n'est que très rarement brisé, par des "il faut faire attention" à cause de telle ou telle chose. Mais à part ça, dans le silence des paroles, on entend une cadence, un bruit de fond. Les pas, les pas des chattes. La grande est devant la petite. De grandes enjambées contre des pas de chatons. Pusi la fin du voyage approche. Le silence à perduré. Je n'ai aps parlé, je n'avais rien à dire, elle non plus, visiblement. Nous arrivons vers le camp. Avant que nous n'y rentront, je veux savoir une chose. Je la préviens.

Euh, si tu veux poser des questions ... c'est maintenant ...

Non, je ne suis pas douée pour taper la tchatche, pas du tout. Parler pour ne rien dire ... Je déteste ceux qui perdent leur temps à faire ça ... Ils n'ont vraiment rien d'autre à faire, ils ne font que parler sur le dos des autres ... Je les hais, je les hais tous ... Et maintenant, j'espère simplement qu'elle ne me posera pas de questions sur ma vie privée, ça ne regarde que moi, et personne d'autre. Peut-être qu'elle va s'intéresser à mes sentiments. Dans ce cas, je n'aurai qu'à l'envoyer bouler. Si elle pose une question technique ... j'vais répondre, sinan j'vais m'faire engueuler par la chef. Euh, mais si elle me pose une question concernant la haine, la douleur, technique de torture ou tout ce qui touche à la souffrance, alors à ce moment là, je saurais enfin. Je saurais qui elle est, qu'est-ce qu'elle vise, si elle est comme moi, etc ... Si elle est intéressée par la douleur, alors tout basculeras. Tout sera différent. Je ne te considèrerait plus comme une petite apprentie qui me traîne entre les pattes, mais tu sera ma petite protégée. Je devrais veiller sur toi pour que tu accomplisses ce que j'ai commencé, à savoir la destruction de toute forme de vie sur terre ... Et j'attend une de ces questions avec impatience ... Alors, tu va parler ou te taire, la douleur ou la vie privée, la haine ou la paix ...? J'ai hâte de voir ce que t'as dans le ventre, petite ... Alors étripe-toi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De Nouveaux Liens [PV : Etoile Nébuleuse &' Nuage de Désir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans.  :: Ombre. :: Camp. :: Promontoire.-

Partenaires
MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit