La Guerre des Clans.

Les clans sont arrivés sur leurs nouvelles terres. Que leurs reservent-elles ? Arriveront-ils à fixé les frontières ? Le sang coulera-t-il ? Tant de mystères que seuls VOUS pourrez resoudre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 La vie est partout autour de toi, même si tu ne la vois pas...[Tempête de Troubles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feuille Marbrée

Guérisseur Ombre ; J'en donnerai ma vie !

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 22

Clan : Ombre

Rang : Guérisseuse


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: La vie est partout autour de toi, même si tu ne la vois pas...[Tempête de Troubles]   Mer 28 Avr - 14:51

Le soleil était haut dans le ciel, et il dardait sur la terre de chauds rayons. L'air était plutôt lourd, ce qui dissuadait les habitants de la forêt de sortir. C'était plutôt un de ces jours où l'on préfère rester allongé à l'ombre ou même au soleil à attendre que le temps daigne passer, un jour où l'on s'ennuyait. Feuille Marbrée n'aimait pas les journées qui se déroulait ainsi ; pour elle, rester assit à rien faire ne rimait à rien. Pourquoi ne pas profiter du beau temps pour sortir et se dépenser, au contraire ? Et dire qu'ils se plaignaient lorsqu'il pleuvait... La jeune femelle soupira et se faufila sous un buisson. Elle était partie tôt le matin, dans l'espoir d'échapper à l'ambiance somnolente des jours chauds qui régnait au camp. Parfois, elle aimait s'isoler, réfléchir à des questions sans réponses, à des choses impossibles. C'était certes peu distrayant, mais elle appréciait tout de même. C'était une façon comme une autre de sortir de cet univers ou elle vivait, dans lequel son rôle consistait à s'occuper des blessés. Oh, ce n'est pas qu'elle n'aimait pas ça ! Bien au contraire ! C'est juste que parfois, elle aurait préférer partir en patrouille avec les autres et être un guerrière, plutôt que de rester cloitrée presque en permanence au camp, avec la crainte qu'un blessé ne survienne brusquement. Elle sortait pourtant bien souvent, mais pas assez à son gout. Ou alors, c'était car elle ne supportait pas l'idée d'être absente si jamais la mort, la maladie ou quoi que ce soit d'autre décide faire un tour au camp, et fauche quelque vie sans qu'elle ne puisse rien faire. Elle aimait tout ses compagnons autant de la même façon, et donnerait sans hésiter sa propre vie si jamais elle le devait, d'ailleurs, elle le ferait pour qui que se soit d'autres. Sentant qu'elle se laissait peu à peu aller dans ses sombres pensées, la chatte secoua la tête et sorti de sous les feuilles. Le demi-pont.

Tient,
se dit elle, je suis allé plus loin que ce que je croyait !

Aucune importance. De toute façon, il n'était même pas question de faire demi tour, du moins, pas maintenant. Feuille Marbrée promena son doux regard sur le paysage qui l'entourait et esquissa un sourire. La vie grouillait partout autour d'elle, dans les airs, dans l'eau, sur la terre, et partout ailleurs, même si elle ne la voyait pas partout. Elle le savait. Elle avait chaud sous sa fourrure, très chaud. Alors, elle trottina jusqu'à la rivière, et s'y abreuva. La femelle savoura la sensation de fraîcheur autant qu'elle put, puis s'assit lentement sur le sol et enroula délicatement sa queue autour de ses pattes, tout en fixant avec attention l'autre rive. Au delà des eaux, se trouvait le territoire du clan de la rivière. Elle n'y avait jamais mit les pattes, ou alors seulement par inadvertance. La chatte tenta de s'imaginer ce qu'il y avait sur ces terres, en vain. Elle allait faire demi tour et s'enfoncer de nouveau dans la forêt, lorsqu'une odeur féline lui chatouilla les narines. Un autre chat ! Elle renifla mieux. Un mâle du clan de la rivière apparemment. Enjouée à l'idée de faire une nouvelle rencontre, elle fit volte face et chercha des yeux le chat inconnu, sans le voir cependant. Mai ou était il ?

Et si il ne me voyait pas ? pensa t-elle, en sentant la déception gagner peu à peu son être.

Ah non ! Elle n'allait pas laisser passer une telle occasion qui lui permettait en plus d'échapper un peu plus longtemps à son univers quelque peu sinistre.


"Bonjour !
lança t-elle jovialement en espérant qu'il l'entendrais, ce qui était tout à fait probable en y réfléchissant. Où es-tu donc ? Je ne te vois pas, mais je peux te sentir, alors si tu ne veux pas sortir, c'est moi qui viens te chercher !"

Toute contente, elle n'attendit même pas de réponse et entreprit de suivre l'odeur de son mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempête de Troubles

Guerrier Rivière ; Mon bonheur n'est qu'un masque...

avatar

Messages : 497
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 21

Clan : RIVER POWAA

Rang : Guerrier


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: La vie est partout autour de toi, même si tu ne la vois pas...[Tempête de Troubles]   Dim 2 Mai - 19:53

Ce matin, au reveil du mâle brun, une fraicheur et une humidité enchantantes vinrent titiller ses moustaches. Sa première action de la journée fut d'eternuer. Il avait toujours adorer eternuer ... il trouver ce bruit rassurant et vivant, et le geste que cela provoquait sur sa tête l'amusait. Puis, la bouche pateuse il claqua successivement des dents. Et enfin, il comprit la cause de son éternuement: la rosée du matin avait pénettrer dans sa tanière, et des gouttes scintillantes perlaient sur son pelage. Il s'ébroua pour les faire disparaitre, et comme chaque matin après un baillement il s'étira longuement. Satisfait de son petit rituel, il sortit enfin la tête dehors, silencieux, soucieux de ne pas réveiller ses congénères. Lorsqu'il aperçut une toile d'araignée luisante de gouttelettes, il retrouva un de ses plaisirs d'enfance en donnant un premier cout de patte sur l'oeuvre pour en chasser les gouttes, puis un second pour détruire l'ouvrage. Et après avoir détruit le travail d'une journée entière, il s'avança vers le tas de gibier. Sans trop se soucier de ce qu'il allait manger, il attrapa la première proie qu'il trouva, autrement dit une musaraigne bien dodue. Il s'installa sur son rocher, celui qu'il cottoyait depuis sa naissance. En quelques bouchées son repas fut avalé. Et quand il releva la tête après ce simple petit déjeuner, le camp était deja plus vivant. Tout le clan s'éveillait. Puis, comme chaque matin, il lança quelques bonjour et s'élança vers le ruisseau, ou il venait faire une rapide toilette au bord de l'eau. Le soleil commençait a se lever bien haut dans le ciel. Il s'aspergea de quelques embruns et se lécha rapidement le pelage. A son retour au camp, le soleil était presque a son zénith. Il avait aperçu quelques chats qui s'entrainaient sur son chemin, auxquels il avait dit rapidement bonjour et quprès desquels il avait pris quelques nouvelles. Mais quand il vit la nonchalance des chats, couchés sur le flanc sans rien faire et à se plaindre de la chaleur, il décida aussitot de faire demi tour. Rester toute la journée allongé a attendre un ordre du chef qui ne viendrait surement pas, non merci. Aussi, pour se changer un peu de ses terres de chasse, il décida de partir plus vers le demi pont. cela faisait longtemps qu'il n'était pas aller sur ce territoire sans clan. Il y arriva bien vite. Il roda autour du pont, et s'eloigna un peu. Il flanait sans but, levant la tête vers les oiseaux sans chercher à les attraper. Il s'assit par terre, pour regarder les papillons en couple faire des tourbillons autour de lui. Il retrouvais là l'alegresse de son enfance, sans y retrouver le même bonheur comblé. Il lui manquait toujours quelque chose ... Mais au moins, il avait le coeur léger en cet instant. Il se sentait plus que libre et soumit à personne d'autre que lui même. Soudain, un bruit se fit entendre. Par reflexe, il sauta dans un buisson. Il sentit l'odeur d'un autre chat, de l'ombre cette fois ci.

"Bonjour ! Où es-tu donc ? Je ne te vois pas, mais je peux te sentir, alors si tu ne veux pas sortir, c'est moi qui viens te chercher !"

La joie des paroles le fit sourire. Cette chatte avait l'air dans son assiette, son visage rayonnant de ... oui de légèreté. Elle n'avait pas l'air bien méchante ... Lui aussi amusé et heureux de pouvoir faire une rencontre amicale, il ceuillit une fleur blanche attachée a son buisson, et sortit de sa cachette. Il décida, pour détendre encore plus l'atmosphère de tirer la carte de l'humour.
Il lança un rapide:

"Ici !"

Puis il s'avança vers la chatte qui lui tournait le dos. Une fois qu'elle eut tourné la tête vers lui, continua sur un ton jeune, détaché et amusé:

"Une belle fleur pour mademoiselle !"

Et ce en faisaint une petite réverence et en déposant la fleur a ses pieds. Il lança ensuite un petit rire, esperant qu'elle comprenne bien que toute cette mise en scène était censée la rassurer et l'amuser.



(FINIT)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feuille Marbrée

Guérisseur Ombre ; J'en donnerai ma vie !

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 22

Clan : Ombre

Rang : Guérisseuse


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: La vie est partout autour de toi, même si tu ne la vois pas...[Tempête de Troubles]   Lun 3 Mai - 21:36

Feuille Marbrée continuait ses recherches, tout en priant silencieusement pour que le matou inconnu l'ai entendue. Trop concentrée, elle ne vit pas l'imposant guerrier qui se glissa derrière elle.

"Ici !" fit-il alors.

La chatte se retourna brusquement, et adopta une position de défense, par réflexe. Reconnaissant l'odeur de celui qu'elle cherchait, elle sourit et s'assit sur le sol chaud. Il tenait une jolie fleur entre les dents, ce qui la ravie.

"Une belle fleur pour mademoiselle !" miaula t-il d'un ton plutôt enjoué.

Comme pour ponctuer ses paroles, il exécuta une petite révérence et déposa la plante à ses pieds. La femelle éclata d'un rire léger. Toute heureuse, elle se pencha pour humer le doux parfum et ferma les yeux un instant.


"Mademoiselle remercie Monsieur de toute son âme, sourit-elle, espiègle, mais elle déplore de ne rien pouvoir lui offrir en retour, sinon des soins, bien qu'elle ne pense pas qu'il en ait besoin !"

Elle rigola de nouveau, mais plus doucement et sourit à son interlocuteur une nouvelle fois. Elle l'étudia mieux. Il lui disait vaguement quelque chose, ainsi elle en déduisit qu'elle l'avait surement entrevu à une assemblée.

"Je suis Feuille Marbrée, tu clan de l'Ombre, et j'ai l'immense honneur d'être leur guérisseuse. Aie-je le droit de savoir à qui j'ai l'honneur ?" lança t-elle d'une voie on ne peut plus aimable.

Elle se mit un peu plus à l'aise et enroula la queue autour de ses pattes fines et délicates, dans l'attente d'une réponse...

[haaan ! Désoléééé, c'est vraiment pas long...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempête de Troubles

Guerrier Rivière ; Mon bonheur n'est qu'un masque...

avatar

Messages : 497
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 21

Clan : RIVER POWAA

Rang : Guerrier


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: La vie est partout autour de toi, même si tu ne la vois pas...[Tempête de Troubles]   Jeu 13 Mai - 18:36

La femelle se pencha pour humer le dous et simple parfum de la fleur. L'air était saturée de pleurs ...

"Mademoiselle remercie Monsieur de toute son âme, sourit-elle, espiègle, mais elle déplore de ne rien pouvoir lui offrir en retour, sinon des soins, bien qu'elle ne pense pas qu'il en ait besoin !"

Elle rit encore mais plus doucement que la fois précedente. Elle le détailla en silence. Cela ne genait pas Tempête de Troubles , car il se disait bien que c'était par un regard insistant que naissait une amitié ... Il en profita pour la detailler aussi ... bon c'était certes une membre du clan de l'ombre de par son odeur ... mais ensuite ... quel role pouvait elle jouer . Le chef était etoile nébuleuse ... il ne se rapêlait plus du nom du lieutenant ... Mais il se rappelait de son visage ... Elle devait avoir une place assez importante au sein du clan . Comme pour répondre à sa question, elle ajouta aimablement:

"Je suis Feuille Marbrée, tu clan de l'Ombre, et j'ai l'immense honneur d'être leur guérisseuse. Aie-je le droit de savoir à qui j'ai l'honneur ?"

Elle se mit à l'aise en s'assaiyant et s'enroulant la queue autour des pattes. Ainsi donc c'était la guérisseus e... mais il aurait du s'en douter avec sa remarque qu'elle avait dit avant ... Lui aussi s'assit plus simplement.

"-Je suis Tempête de Troubles, vétéran du clan de la rivière. Enchanté."
Il regarda un pau ses pieds.

"-Alors ... as tu quelque chose à declarer ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie est partout autour de toi, même si tu ne la vois pas...[Tempête de Troubles]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est partout autour de toi, même si tu ne la vois pas...[Tempête de Troubles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans.  :: Gooo ! :: Demi-pont.-

Partenaires
MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit