La Guerre des Clans.

Les clans sont arrivés sur leurs nouvelles terres. Que leurs reservent-elles ? Arriveront-ils à fixé les frontières ? Le sang coulera-t-il ? Tant de mystères que seuls VOUS pourrez resoudre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Feuille Marbrée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feuille Marbrée

Guérisseur Ombre ; J'en donnerai ma vie !

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Guérisseuse


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Feuille Marbrée...   Dim 11 Avr - 15:32

Feuille Marbrée
Je donnerais ma vie pour en sauver une autre !

N o m ;
Patte Marbrée, Nuage Marbré, Feuille Marbrée
 g e ;
13 lunes
S e x e ;
Femelle
C l a n ;
Ombre...
R a n g ;
Guérisseuse...


C a r a c t è r e ;
Gniiii ! C'est la partie que j'aime le moins XD Mais bon ! Alors, comment que elle est la mademoiselle Marbrée ? C'est simple, elle est super gentille et douce. Elle donnerait tout ce qu'elle possède, y compris sa propre vie, si cela peut aider ou sauver quelqu'un. Elle tient toujours ses promesses et ses paroles, c'est une chatte trèèès fidèle. Elle fait toujours tout son possible pour aider les autres, même les chats ennemis et tout, ce qui n'empêche pas qu'elle soit très très fidèle envers son clan, même si pour elle, la paix vaut bien mieux que la guerre. Elle ne supporte pas de voir quelqu'un souffrir. Bon, que dire de plus ? Ah oui ! C'est une chatte certes gentille, mais pas pour autant vulnérable et manipulable à souhait ! A que non ! Elle sait parfaitement bien se défendre seule et peu être très dure et froide, bien qu'elle en reste très compréhensive. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds la petite ! Par contre, voilà quelque chose d'important : si jamais elle avait placé sa confiance en vous (qui que vous soyez) et que vous la briser, il vous sera très très très dur d'obtenir son pardon, et encore plus de rétablir sa confiance... D'ailleurs, même si cela arrivait, ce ne sera plus jamais une confiance totale qu'elle aura en vous. Bon bah, pour finir, derrière ses airs sérieux (qui ne sont pas faux d'ailleurs !) se trouve une jeune femelle lunatique (parfois seulement !><) et surtout, une grande enfant qui ne demande qu'a apprendre toujours plus...!


H i s t o i r e ;
Alors, je vous explique comment que ça fonctionne XD J'ai fait deux parties : Un résumé pour les flemmards et une version plus longue et plus détaillé et mieux je trouve XD Donc, à vos mirettes !
I/ Résumé for les flemmards !
Il était une fois une petite chatte qui s'appelait Patte Marbrée. Hum, bon allez, sérieusement : Donc, la miss est la fille de Plume Noire (Ombre, fille du chef) et de Souffle d'Hiver (Vent, lieutenant). Son petit papa tombe dans un précipice peu avant sa naissance. Oh ! J'ai omis de dire un truc important, la miss est née pendant la traversée des montagnes de la tribu =3, avant que les clans ne débarque sur les new territoires... Bon bref... Déjà, ça fait qu'elle n'a pas de père et qu'elle sait même pas qui c'était (en même temps, elle était toute petite XD). Sa môman n'a avoué son identité qu'à sa best friend, Pelage de Mousse. Donc, reprenons. Quelque jours plus tard, un gros meuchant aigle attaque et la petite est séparée de sa mère dans la cohue. Logiquement, l'aigle la prends pour cible, mais Plume Noire lui sauve la vie, en donnant par le même intermédiaire la sienne. Étoile de Cendres (grand papa maternel, Chef Ombre)en est boulversé et lance une annonce pour trouver le géniteur officiel, histoire de savoir si il veut garder sa fille ou bien si il la confit au clan de sa mère. Bah, fatalement, Pelage de Mousse est obligée de déclarer devant tout le monde son origine et ça ne plaît pas vraiment. Une dispute éclate, le clan de l'ombre veut la petite, mais le clan du vent aussi. Finalement, il va y avoir un signe qui désignera le clan de l'Ombre, et la discorde sera vite oubliée. Bon, Patte Marbrée va être élevé par Pelage de Mousse (on s'en serait douté...) et quand elle atteint ses six lunes, nouvelle dispute, mais cette fois entre Feu Sauvage (guérisseur Ombre) et Étoile de Cendres. Chacun la veut comme apprentie, l'un parce qu'il est harcelé par le clan des étoiles pour, et l'autre car il a peur qu'elle ne sache se défendre si elle devient apprentie guérisseuse, ce qui ferais qu'il perdrait le seul vestige de sa fille. Finalement, elle se retrouve avec deux mentors et devient Nuage Marbré (enfin !). A la mort de son grand-père mentor, elle passe sous l'unique tutelle de Feu Sauvage qui (bizarrement) la place sous la demi-tutelle de Pelage de Mousse, histoire qu'elle finisse de lui apprendre à ce battre. En fait, elle est un peu apprentie guerrière-guérisseuse... Mais *tatatatam* quand son guérisseur de mentor tombe dans un gouffre et meurt, elle reçoit un message du clan des étoiles qui lui apprend que sa place est en tant que guérisseuse et rien d'autre, ce qu'elle avait déjà compris. Donc voilà, elle reste néanmoins très forte et parfaitement apte à se défendre et devient Feuille Marbrée officiellement. Bah, ensuite les clans arrivent sur les nouvelles terres et se répartissent et wouala !!

II/ Partie pour les pas flemmards (en cour !)

Prologue.
L’hiver était maintenant bien avancé, et un vent glacial balayait les sommets sans relâche. Une épaisse couche de neige recouvrait le sol, rendant toute sortie impossible. Et pourtant… Un important groupe de félins faméliques progressait tant bien que mal dans la couche blanche, la tête basse, le pelage gonflé sur leurs maigres flancs. A la queue du groupe, une silhouette sombre se détachait sur la blancheur immaculée qui recouvrait tout. Elle trainait les pattes, et on eût dit qu’elle allait s’écrouler, si une jeune chatte au pelage brun clair ne l’avait pas soutenu. Elle couvait son amie d’un regard inquiet. Entre ses dents, pendait le corps d’un chaton marbré, sans doute âgé de moins d’une semaine. Il ne bougeait presque plus, et paraissait à la limite de la mort et de la vie, c’est d’ailleurs là où il devait être. La noire releva la tête et renifla. Son visage n’exprimait rien d’autre que de l’épuisement, oui, un profond
épuisement.

« Je peux la porter toute seule, miaula t-elle d’une voix qu’elle aurait sans doute voulue plus dure, Je ne suis pas non plus une assistée ! »

L’autre hocha la tête lentement et déposa son fardeau sur le sol. Son amie s’en empara avec douceur et s’efforça de marcher la tête levé, pour ne pas faire tremper le petit corps dans la neige. Le vent redoubla de puissance, la neige se mit brusquement à tomber à gros flocons.

« Plume Noire… fit la brune, assez haut pour se faire entendre par-dessus les bourrasques, Laisse moi la reprendre, tu perds tes forces inutilement !
-Je ne suis pas infirme. »

Elle agita les moustaches pour signifier que la discussion était close. Le rythme du groupe ralenti encore plus.

« Un aigle ! »

En l’espace d’une seconde, ces deux mots modifièrent brusquement le comportement des animaux. L’odeur de la peur monta dans l’air, jusqu’à devenir presque irrespirable. Des gémissements et miaulement affolés s’élevèrent de toutes parts, tout le monde s’agitait. Quatre silhouettes massives se détachèrent sur le ciel, au dessus d’un rocher. Quatre matous. L’un deux poussa un miaulement puissant pour attirer l’attention.

«On a trouvé un abris ! Par là ! Allez ! »

Il dut hurler pour couvrir les rugissements du vent. A ce moment là, tous s’élancèrent à leur suite, des plus vieux aux plus jeunes, des plus faibles au plus forts, tous voulaient survivre. C’était la cohue, tout le
monde se bousculait, certains tombèrent, se relevèrent, retombèrent puis repartirent, toujours plus vite. L’entrée d’une grotte se dessina peu à peu sur une paroi, et la troupe s’y engouffra et alla se réfugier tout eu fond, le plus loin possible de l’extérieur. Le silence se fit, plus personne n’osait parler. Un cri affolé s’éleva alors.

« Patte Marbrée ! »

C’était Plume Noire. Coincée entre les chats, elle regardait avec inquiétude autour d’elle, les yeux écarquillés. Lors de la cohue, sa fille lui avait échappé et elle n’avait put la rattraper, emportée par la foule. L’aigle qui avait causé l’affolement général poussa un long cri, couvert bientôt par celui de la chatte noire, qui bouscula tous ses camarades et se rua vers la sortie. Non loin de là, une minuscule boule de poils gisait, immobile, et l’aigle piquait déjà vers elle.

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! »

Sa mère plongea vers elle, et l’attrapa fermement par l’échine, avant de l’envoyer dans la grotte. Son amie brune la rattrapa de justesse ; elle s’était élancée sitôt qu’elle avait compris. La chatte noire dérapa un peu dans la neige et trébucha, avant de s’affaler sur le sol. L’aigle lui plongea dessus à son tour, agrippant fermement ses frêles épaules entre ses serres. Elle poussa un miaulement aigu et se tortilla dans la neige. Voyant qu’il ne lâcherait pas, elle se contorsionna et lui attrapa l’aile entre ses crocs. Cela fit son effet, il poussa un cri et desserra sa prise. La chatte tira le corps massif de l’animal vers elle, les crocs enfoncés dans son aile. Il se débâti avec hargne en criant, fouettant son museau
de son aile libre. Le sang dégoulinait le long des pattes de la femelle, qui, pourtant au comble de l’épuisement continuait à lutter. Elle finit par placer le corps de l’oiseau sous son corps à elle, nettement moins en forme. Il se débâti de plus belle, et un instant, elle faillit se faire éjecter. Elle plaqua ses pattes avant sur ses ailes, une sur chaque, et entreprit de lui labourer le dos de ses pattes arrières. L’aigle poussa un nouveau gris et tenta de s’élever dans le ciel. Plume Noire fit porter tout son poids sur son arrière train et s’assit sur son adversaire pour lui couper toute retraite. Alors, il se cabra et tomba sur le dos, exposant son ventre. La jeune mère se retrouva coincée sous son corps. Sa cage thoracique était compressée, elle suffoquait ! Sa vision se brouilla, et, dans un ultime effort, elle enfonça ses crocs dans sa nuque. Un sinistre craquement retenti, puis, plus rien. Les ailes de la bête retombèrent mollement sur le sol, soulevant des gerbes de neiges. Tous les félins tapis dans la grotte se ruèrent sur le cadavre sitôt qu’il cessa de bouger.
Plume Noire ne bougeait plus elle aussi. Autour d’elle la neige était teintée d’un liquide écarlate et parsemé de plumes. Son poitrail ne se soulevait plus, elle avait les yeux clos. Une longue plainte s’éleva vers le ciel, et un matou cendrée émergea de la foule, se précipitant vers la défunte. Il lui agrippa la peau du cou et la dégagea du pois de l’aigle, hélas ! C’était trop tard, beaucoup trop tard.

« Non, non, non… Pas toi, non ! » Suppliait-il vainement.

Il fourra son museau dans la fourrure de la chatte et s’allongea tout contre elle. Un mâle blanc se fraya un passage jusqu’à lui et lui asséna un petit coup de patte.

« Elle est partie Etoile de Cendres, tu ne peux rien faire… Viens, il faut que nous nous abritions, la neige recommence à tomber, tu va attraper le mal ! » Miaula t-il doucement.

Son chef leva ses yeux ambrés vers lui, le regard vide. Il finit par se lever et, ne prenant même pas la peine de s’ébrouer, traîna le corps de la femelle avec lui. Il s’engouffra dans la grotte en dernier, et se
laissa tomber à côté du cadavre, l’air hagard. La brune s’avança alors vers lui, Patte Marbrée pendant dans sa gueule. Elle la déposa délicatement entre ses pattes et toucha l’épaule du vieux chef avec son museau.


« Etoile Cendrée ? Que va devenir Patte Marbrée maintenant ? C’est toi qui dois en décider… » Dit-elle avec douceur.

Le matou se redressa brusquement, son regard vola jusqu’à la petite, et une lueur étrange emplit ses yeux.

« C’est à son père de s’en occuper. »

A ces mots, la jeune chatte hoqueta. Non ! Elle reprit la petite et voulu rattraper le matou gris qui s’était éloigné, mais il bondissait déjà sur un rocher, pour dominer l’assemblée. Une foule de visage
curieux se levèrent aussitôt vers lui. Il toussa et inspira profondément avant de commencer :


« Vous le savez tous, aujourd’hui, ma fille Plume Noire a rejoint le clan des étoiles et chasse désormais avec nos ancêtres. »

Il jeta un coup d’œil à la dépouille, qui gisait un peu plus loin.

« Elle laisse derrière elle sa fille unique, Patte Marbrée, il désigna le chaton de la queue et reprit gravement. Or, elle a préféré garder l’identité du père secrète, choix que nous avons tous respecté. Mais la voilà maintenant orpheline de mère, et si son père veut la prendre avec lui, qu’il se lève ! »

Personne n’esquissa un seul geste. Au bout d’un temps, la chatte brune se leva, et après avoir confié sa protégée à une autre femelle, elle s’avança lentement vers le promontoire de fortune. Le vieux chat ne cacha guère son étonnement.

« Pelage de Mousse, que fais t… »

Il n’eût pas le temps de finir sa phrase car elle bondissait déjà à ses côtés, l’air tourmenté. Elle promena son regard bleuté sur la mare de visage qui les entourait puis toussota.

« Euh… J’étais la meilleure amie de Plume Noire, et je suis aussi la seule à savoir qui est son compagnon. Hum, elle m’avait fait jurer de ne jamais le révéler, mais je n’ai guère d’autre choix dans une telle situation. » Annonça t-elle.

Elle baissa les yeux sur ses pattes avant de continuer :

« C’était Souffle d’Hiver, le lieutenant du clan du vent. »

Aussitôt, un cri de fureur fusa au milieu des félins.

« Sottises ! Souffle d’Hiver est mort ! » Hurla un mâle roux en se plaçant à leurs pieds.

Le gris resta plus calme quand à lui, mais demanda tout de même :

« Pelage de Mousse tu en es sure ? C’est très grave ce que tu avances, tu… »

Elle s’énerva et le coupa brusquement :

« Je n’avances rien ! Je dis la vérité ! Le père c’est lui, mais il est mort, donc, il y a comme un léger problème vous voyez !
-Tu mens ! Hurla le matou roux. Souffle d’Hiver ne nous aurais jamais trahi !
- Considères-tu l’amour comme une trahison Étoile Ardente ? »

Le matou ne répondit rien à cela. Voyant que le silence avait été rétabli, la femelle reprit d’un ton grave et solennel :

« Je demande donc la permission de m’occuper de Patte Marbrée et…
-Hors de question ! »

Les paroles du chef roux attirèrent tous les regards sur lui.

« Cette petite appartient autant au clan de l’ombre qu’au clan du vent, et je demande d’obtenir sa garde !
-Justement ! Tu viens de dire qu’il vous appartenait autant qu’à nous, donc, je ne vois pas pourquoi ce serais vous qui… s’offusqua Pelage de Mousse.
-Souffle d’Hiver était mon lieutenant !
-Plume Noire était ma fille ! » Intervint Etoile de Cendre.

Des miaulements d’encouragements, chacun pour leur chef respectif montèrent dans l’assemblée. Un matou roux sombre s’avança à son tour.

« Taisez-vous tous ! Etoile Ardente, réfléchit un peu non d’une crotte de souris ! Pelage de Mousse vient de perdre sa portée ! Elle a du lait en abondance, ou du moins assez pour un seul petit ! Comment comptes- tu faire si tu la prends avec toi ? Et toi Etoile de Cendre, pense tu vraiment qu’il soit utile de nous battre pour une telle chose ? Il faut nous entraider au contraire ! »

Sa voix puissante ramena le calme, mais le groupe s’était séparé en quatre parties bien distinctes, et deux d’entre elle se jetait des regards haineux. Les deux chefs se toisaient avec un air de défi. Le rouquin ouvrit la bouche hautain :

« L’une de nos reine vient d’avoir une portée !
-Et alors ? Plume Noire était ma meilleure amie !
-CHUT ! Réfléchis un peu Etoile Ardente ! Si jamais ces deux parents avaient survécu, la petite serait restée avec sa mère, au sein du clan de l’ombre ! Et a qui pense tu que sa mère l’aurait confié si jamais elle en avait eut besoin ? Qui d’autre que Pelage de Mousse ? Et bien parle, je t’écoute ! S’exaspéra le félin roux sombre.
-Ce n’est pas parce que tu es guérisseur que tu dois me donner des ordres et te croire plus intelligent que nous Feu Sauvage ! Feula la chef ambré
-Je ne me crois pas plus intelligent ! J’essaye juste de vous résonner ! »

A ce moment, une volée de feuille pénétra dans la tanière, portée par une bourrasque. L’une d’elle voleta alors vers le promontoire, et vint s’échouer devant la chatte brune. Celle-ci s’apprêta à la chasser d’un mouvement de la patte, mais un cri du guérisseur la retint.


« Attend ! Regarde la feuille ! »

Elle s’exécuta et constata non sans stupeur qu’elle était recouverte de large taches ; comme des marbrures. Feu Sauvage l’avait rejoins et était lui aussi penché sur la feuille. Il poussa un cri triomphant.

« J’avais raison ! Le clan des étoiles a fait son choix ! Patte Marbrée fait partie du clan de l’ombre !
-Et qu’est ce qui le prouve ? Siffla Etoile Ardente, les yeux plissés.
-Mais regarde un peu cette feuille ! Il ne faut pas être guérisseur pour comprendre un tel signe ! »

Le matou s’approcha et se pencha à son tour, avant de relever la tête, dédaigneux.

« Ca ne prouve rien du tout ! »

Le guérisseur s’apprêtait à répondre, mais une voix grave l’en empêcha :

« Nous souhaiterions examiner cette feuille nous aussi ! »

Trois félin, deux mâles et une femelle, s’était détaché des groupes qui s’était formés. Ils grimpèrent tour à tour sur le rocher et, à tour de rôle, observèrent la feuille avec attention.

« Le clan des étoiles est formel ! Il a choisi le clan de l’ombre. Miaula la femelle.
-Oui, Lune Ambrée à raison. » Renchérit l’un des mâles.

Le chef du clan du vent baissa les yeux, fulminant de rage. Il se tourna vers le dernier, celui qui n’avait pas encore parlé.

« Et toi Ecorce de Saule, qu’en dis tu ?
-La même chose que les autres, Etoile Ardente ! Le clan des étoiles a fait son choix ! Patte Marbrée est à partir d’aujourd’hui une chatte du clan de l’ombre ! »


Chapitre Premier.


Le soleil se levait déjà derrière les pics rocheux, un soleil attendu depuis déjà trop de temps. Une silhouette se faufila se découpa sur le ciel rosé, juchée sur un rocher. Devant elle, se dressait une cascade, qui, à vue d’œil, semblait infranchissable. Pourtant, elle plongea tête la première dans le mur d’eau. De l’autre côté, c’était une grotte. Des trentaines d’yeux ensommeillé se levèrent vers elle, peut, se refermèrent comme si de rien n’était. La chatte s’ébroua, envoyant quelque gouttes valser un peu partout. Elle trottina jusqu’au font de la grotte. Une pile étonnante de gibier se dressait devant elle, très bien garnie pour la saison. Elle se pencha et s’empara d’un lapin plutôt dodu. Elle traîna son butin derrière elle, bien qu’il soit aussi gros qu’elle, la tête haute, et se dirigea lentement vers une boule de poil roux. Le matou releva la tête à son approche.

« Patte Marbrée ? Qu'est ce qu'il y a ?
-On partage ? »


Elle déposa la proie sur le sol, juste devant lui. Il la renifla avant d’en arracher un morceau. Elle l’imita. Sitôt leur festin terminé, les deux félins s’allongèrent côte à côte. La femelle posa le menton sur ses pattes avant et ferma à demi les yeux.

« Tu sais quoi Nuage de Braise ? Je vais être nommé apprentie aujourd’hui même. Miaula t-elle d’un ton neutre.
-Tu n’en a pas l’air très enjoué pourtant ! Pouffa son ami.
-A vrai dire, je ne sais pas si je le devrais…
-Pourquoi donc ? »

A ce moment là, des éclats de voix volèrent jusqu’à eux.

« Suis moi, soupira la chatte, tu vas comprendre. »

Elle ne la laissa pas répondre et se leva gracieusement. Elle se dirigea à pas feutrés vers le fond de la caverne, suivit de près par le rouquin, qui la toisait sans comprendre. Elle pilla brusquement, et lui indiqua une cavité d’un vague mouvement de la queue. Elle sa tapi sur le sol et rampa jusqu’a l’endroit en question. Une petite combe s’étendait jusqu’à la paroi, juste sous elle. Deux matous s’y disputaient violament. L’un des deux, un chat roux sombre, finit par pousser un miaulement exaspéré.

« Voyons Etoile de Cendre ! Puisque je te dis que cette petite doit devenir mon apprentie ! Le clan des étoiles me harcelle depuis au moins une demi-lune pour ce faire !
-Mais si jamais on la provoquait en duel, saurait-elle se défendre ? Rétorqua l’autre, comme si il n’avait rien entendu.
-Insinuerais tu que les guérisseurs sont faibles ?
-Je n’ai jamais dis une telle chose !
-Mais c’est pourtant ce que tu pense ! »


Les deux mâles se défièrent du regard puis le chef soupira et se laissa tomber à terre.

« Je suis désolé Feu Sauvage, mais j’ai peur qu’elle ne soit apte à se défendre si jamais elle devenait guérisseuse. Murmura t-il. Je vais en faire mon apprentie.
-Etoile de Cendre, nous savons tous que la mort de Plume Noire t’a causé une cuisante tristesse, et que tu ne souhaite guère perdre ton seul souvenir d’elle, mais on ne peut nier la décision de nos ancêtres !
-Tu crois que tu vas m’amadouer en ravivant un tel souvenir ! Et bien non ! Cracha le chef en sautant sur ses pattes. Elle sera notre apprentie à chacun puisque c’est ce que tu veux ! »

Sur ces mots, il se détourna et commença à gravir la pente qui permettait de remonter à la surface,
laissant le guérisseur seul. Les deux jeunes se regardèrent, l’un stupéfait, l’autre profondément lasse.


« Tu comprends maintenant ? »

Chapitre deuxième.
Un miaulement sonore résonna dans la tanière et se répercuta sur les murs, réveillant d’un coup les traînards. Juché sur un énorme rocher, Etoile de Cendre toisait les félins avec patiente. Lorsque tous furent présents, il toussa avant de prendre la parole et de déclarer, solennel :
« Si je vous ai tous réunis ici même, c’est car je vais nommer une nouvelle apprentie. »
Il se tourna vers Patte Marbrée qui se tenait non loin de là, un peu en retrait, flanqué de Nuage de Brais et d’une jolie chatte brune.
« Approche ». Miaula le chef.
Elle s’exécuta et son ami la gratifia d’un amical coup de museau, tandis que l’autre lui léchait le crâne avec douceur. Lorsqu’elle se fut placée à ses pieds, le chef repris :
« Feu Sauvage ainsi que moi-même, Etoile de Cendre, seront les mentors de Nuage Marbré. »
Le guérisseur, qui avait rejoins la foule entre temps, s’approcha et toucha museau de sa nouvelle apprentie. Le matou cendré en fit de même. Un cri monta alors dans l’assemblée.
« C’est impossible ! Ca ne respecte pas nos traditions ! Il faut qu’un apprenti n’ait qu’un seul mentor, et non plusieurs ! » Protesta un matou brun en se levant.
Il bondit sur le promontoire et s’approcha du chef gris. Celui-ci secoua la tête.
« Ce n’est pas a toi de décider des décisions que je prends pour mon clan Etoile d’Ajoncs. » miaula t-il.
Il agita la queue pour mettre un terme au baptême. L’autre chef le toisait, écumant de frustration. Les chats se dispersèrent peu à peu, et nombres d’entre eux allèrent joyeusement féliciter la jeune chatte. Nuage de Braise était au premier rang, ainsi que la chatte brune. Le rouquin toucha le museau de son amie, rayonnant de plaisir.
« On dormira dans le même antre désormais ! Enfin, dès que nous serons sur les nouveaux territoires… »
Il s’écarta pour laisser la place au reste du monde.
« Je suis si fière de toi ma petite ! s’exclama la brune en lui léchant le front avec amour.
-Merci maman ! Répondit la petite.
-Et bien Pelage de Mousse ! Comptes-tu y passer la journée ? » Bougonna une voix derrière elle.
L’interpellé leva les yeux au ciel et s’écarta à son tour. Un mâle plutôt âgé s’avança, accompagné d’une femelle et de deux mâles. L’apprentie s’inclina avec déférence.
« Bienvenue parmi nous Nuage Marbré ! » lança l’ancien.
Ses camarades la saluèrent aussi, et elle se sentit brûler sous sa fourrure. Ce succédèrent une foule de félin admiratifs, qui la félicitèrent tous plus chaleureusement les uns que les autres. Sa gorge la brûlait à force de ronronner, mais elle était si heureuse ! Le dernier à passer abordait un superbe pelage roux vif. Sa joie disparu de suite à sa vue, et elle baissa les yeux.
« Etoile Ardente… » Murmura-elle, gênée.
Le matou avait l’air pincé.
« Tu ferras une bonne guérisseuse. » se contenta t-il de dire, avant de tourner les talons, raide.
La femelle en resta coite. Elle n’eût guère le temps de ruminer ses pensées que Nuage de Braise lui sautait dessus en riant.
« Tu viens ? On va dans la montagne avec Nuage de Lys et Torrent ! demanda t-il.
-Plutôt deux fois qu’une ! » S’exclama Nuage Marbré, espiègle avant de se lancer à la poursuite de son compagnon.
Devant la cascade qui masquait l’entrée de la grotte, une chatte blanche était assise à côté d’un jeune animal couvert de boue. Ils se levèrent à l’approche de leurs comparses, et se saluèrent par de joyeux ronrons et coup de pattes amicaux. Alors, qu’il s’apprêtait à franchir le mur d’eau, une voix tonna derrière eux.
« Nuage Marbrée ! »
L’intéressée jeta un coup d’œil par-dessus son épaule. Feu Sauvage venait à sa rencontre, l’air fâché.
« Tu es mon apprentie je te rappelle ! Et il faudrait peu être que tu songes à me demander la permission de sortir ! » La rabroua t-il en fronçant les sourcils.
Un froid glacial envahi tout son être, et, piteuse, elle regarda fixement ses pattes. Son mentor rigola.
« Mais ne t’inquiètes pas ! Tu as le droit de sortir ! Je ne vais pas te gronder, je voulais tester ta réaction. Pense seulement à me prévenir la prochaine fois ! » Pouffa t-il.
Elle bondit aussitôt sur ses pattes, la queue dressée.
« Je n’y manquerais pas Feu Sauvage ! C’est promis ! »
Elle tourna les talons et suivit ses amis au dehors. Son nouveau mentor secoua la tête. Cette apprentie lui donnerait sans doute pas mal de fil à retordre, mais après tout, n’était ce pas mieux ainsi ? Au fond, elle lui rappelait le chaton avide ne découvertes qu’il était avant. Alors, une joie immense l’envahi tout entier, et il leva les yeux vers le plafond, près a affronter de front cette nouvelle tâche.
Chapitre troisième.
Quatre lunes déjà étaient passées depuis le baptême de Nuage Marbré. Quatre lunes de dur labeur, quatre lunes d’apprentissage laborieux. Quatre lunes passées immobile sur des pics rocheux à guetter une proie, quatre lunes passées dans la montagne à courir, à se battre. Quatre lunes passée à mémoriser diverses plantes, diverses maladies, divers remèdes pour telle ou telle chose. Quatre lunes à chercher des plantes dans un milieu hostile, mais surtout, quatre lunes de bonheur. La petite chatte était étendue contre le flanc de Nage de Braise, les yeux grands ouverts, pensive. Elle avait fait un rêve atroce, seulement, elle ne s’en souvenait pas. Elle avait beau chercher, se creuser la tête, rien ne venait. Autour d’elle rien ne bougeait, c’était la seule à être éveillé. Aucune lumière ne venait éclairer le sol poussiéreux de la grotte ; il faisait encore nuit. Cependant la femelle ne pouvait retrouver retrouvait le sommeil. Ou plutôt, elle ne voulait pas. C’était au dessus de ses forces. N’y tenant plus, elle se leva doucement, prenant soin de ne pas réveiller son ami paisiblement assoupi. Elle s’étira. Ces longues minutes passé à ruminer ses pensées avaient engourdi ses membres, et ses pattes ankylosées la faisait souffrir. Elle marcha jusqu’à la cascade et s’assit à son pied, regardant ses eaux couler inlassablement. Nuage Marbré soupira. Elle se demandait si elle était vraiment celle que le clan des étoiles avait choisie. Ou plutôt, elle se demandait si les guerriers de jadis ne s’étaient pas trompés. A chaque fois qu’elle avait posé la question à son guérisseur de mentor, Feu Sauvage, il lui avait répondu de ne pas douter de la décision du clan des étoiles, qu’ils ne se trompaient presque jamais. Elle s’était demandée si ce presque ce n’était pas elle, en quelques sortes. Mais ça, elle n’avait jamais osé le dire. Une image envahi alors son esprit, si vive et réelle que la chatte sursauta. Une image de son rêve ! Prise d’un horrible pressentiment, l’apprentie se leva brusquement et marcha nerveusement vers le fond de l’antre, la peur lui nouant les entrailles. Elle dut déployer d’immenses efforts pour ne pas courir. A quelque longueur de queue, un groupe de félin étaient couché contre la froide paroi, leur flanc paisiblement soulevé par un doux ronflement. Un peu à l’écart, une masse grise était roulée en boule, immobile. C’est vers elle que la femelle se dirigea. Elle se pencha avec inquiétude sur le matou. Son flanc à lui ne bougeait plus. Son poitrail ne se soulevait plus. Il ne bougeait plus. Horrifiée, elle lui donna un coup de museau sur le ventre. Aucune réaction. Désespérée, elle posa l’oreille sur son poitrail. Vide. Elle n’entendit que du vide. L’ancien était mort. Mort de vieillesse sans doute. Il n’avait pas souffert. Etoile de Cendre l’avait quitté, il chassait avec les guerriers d’autre fois maintenant. Il avait consumé ses neufs vies de chef jusqu’à la dernière. C’était injuste. Pourquoi lui ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Non, non, non ! La tristesse lui déchira le ventre, elle n’avait rien put faire. Une longue plainte enfla dans sa poitrine et résonna contre les murs. Des miaulements outrés fusèrent un peu partout, ils ne comprenaient pas pourquoi on les avait réveillé en pleine nuit. Puis ils virent le corps, et la jeune femelle couchée à côté. Elle gémissait et hoquetait sans relâche, le nez fourré dans l’épaisse fourrure grise de son mentor.
« Etoile de Cendre, grand père… » Murmura t-elle.
Autour d’elle, de nombreux félins s’étaient massé, et gardait un silence gêné. Eux non plus ne semblaient y croire. Un matou roux sombre se fraya un passage pour venir se placer juste derrière l’apprentie, le regard désolé.
« Tu ne pouvais rien faire Nuage Marbré, ce n’est pas ta faute ! » miaula t-il doucement.
Elle leva vers lui des yeux vides de toute expression. Elle semblait ailleurs, comme si une partie d’elle-même était partie avec le doyen. Le rouquin continua :
« Viens maintenant, tu dois te reposer. »
Elle découvrit les crocs pour toute réponse et se détourna. D’autres chats la rejoignirent bientôt, pour rendre hommage au défunts chef puis s’en retournèrent à leur place, avant de ressombrer peu à peu dans le monde des songes. Il ne resta plus que la petite chatte et Feu Sauvage. Il lécha le crâne de son chef avec déférence puis, non sans de nombreux regards en arrière, retourna sur sa couche. Nuage Marbré soupira. Elle avait rester veiller toute la nuit, oui, il le fallait. Avant d’enfoncer de nouveau son museau dans le pelage de l’ancien, elle leva les yeux vers la plafond, comme si elle avait voulu apercevoir la toison argenté, comme si elle avait voulu le voir lui, qui veillait sur elle désormais.

Chapitre dernier.
Depuis la mort de Etoile de Cendre, trois lunes entières s’étaient déjà écoulées. Les clans avaient quitté les terres de la tribu, et le clan des étoiles était de plus en plus près, ainsi que les nouveau territoires, selon les dires des guérisseurs. Le lieutenant du clan de l’ombre, Plume de Suie était devenu Etoile de Suie, et Pelage de Mousse était la nouvelle lieutenante du clan. Nuage Marbré avait continué son apprentissage avec Feu Sauvage. D’ailleurs, à sa plus grande surprise, il avait confié son apprentissage de guerrier à quelqu’un d’autre, alors qu’il avait toujours dit être contre, car une guérisseuse, c’est une apprentie guérisseuse et non à moitié une guerrière. C’était donc Souffle d’Ecailles qui avait pris le relais de Etoile de Cendre. Nuage de Braise serait nommé guerrier dès leur arrivé sur les terres promises, tout comme la plupart des autres jeunes, alors que la petite chatte resterait apprentie tant que son mentor serait en vie. Mais passons. Le soleil était haut dans le ciel, presque à son zénith. La chaleur revenait peu à peu, pour le plus grand bonheur du groupe. Le gibier revenait lui aussi avec le retour du soleil. Nuage Marbré bailla. Elle était épuisée. L’entraînement de la veille avait sapé toutes ses forces, et voilà que Feu Sauvage l’entraînait en haute montagne, pour cueillir des plantes médicinales. Il disait qu’on en trouvait toujours plus en hauteur, et qu’il fallait en ramener le plus possible pour le clan, car il n’en avait presque plus. Son pelage roux se détacha sur le ciel clair.
« Nuage Marbré ! Appela t-il. Viens donc voir ici !
-J’arrive ! »
Elle escalada le rocher sur lequel il était campé et se plaça à ses côtés, haletante.
« Pfu, je ne sens plus mes pattes moi ! Mais qu’est ce que tu… »
La femelle s’interrompit brusquement. Une joie sans nom enfla dans sa poitrine, et elle poussa un miaulement de bonheur. Au pied des falaises, une plaine verdoyante s’étendait, avant d’être engloutie par les profondeurs d’une forêt généreuse et accueillante. Aucun foyer de bipèdes, aucun chemins du tonnerre, juste du clame et un nouveau chez soi. A côté d’elle, son mentor rayonnait tout autant qu’elle.
« Je vais revoir la forêt… murmurait-il. Tu verras, c’est merveilleux ! »
L’apprentie ne répondit rien. Elle se contenta de hocher la tête. Alors, de nombreux oiseaux s’envolèrent de la cime des arbres, au loin. Il y aurait beaucoup de gibier, c’était sur ! Nuage Marbré se mit à sautiller sur place, la queue dressée bien haut, les oreilles pointées en avant.
« Il faut aller prévenir les autres !! » s’écria t-elle.
Elle sauta par-dessus le rocher et s’élança en avant, aussi vite que ses petites pattes le lui permettaient.
« Attend un peu jeune chatte ! Nous étions parti pour ne pas revenir les mains vides il me semble ! Reviens ici ! » Hurla Feu Sauvage pour qu’elle l’entende.
Elle avait déjà disparu derrière une paroi, et ne s’était pas arrêté. Elle ne l’avait sûrement pas entendu. Résigné, il suivit sa trace en courant tranquillement, sans tellement se presser. Un cri retenti alors. C’était elle ! Le matou fonça dans sa direction. Il ralenti juste avant de tourner ; derrière, le sentier était très étroit. Alors il se souvint. Lorsqu’elle était passée, la femelle avançait à fond de train, et n’avait aucunement ralenti, ignorant la présence du gouffre tout près. Elle avait dut tomber ! Il la chercha des yeux, en vain. Aucune trace de la petite. Un cri retenti de nouveau, en aval. Horrifié, il se pencha et fouilla le précipice des yeux. Accroché à une branche trop fine pour son poids, la petite chatte miaulait de détresse, les yeux écarquillés. Sans mot dire, le rouquin se pencha en avant, le plus qu’il pouvait. Heureusement, la branche n’était pas trop basse, elle était accessible. Il planta ses crocs dans la nuque de la femelle, qui, sitôt qu’elle se senti en sécurité, lâcha prise. Encombré par ce poids supplémentaire, il faillit être entraîné vers le fond, et résista à l’envi d’ouvrir la gueule. Quand l’apprentie eût les pattes avant posées sur le rebord, il lâcha sa nuque et se pencha pour lui saisir une patte arrière, pour l’aider à monter. Soudain, le sol se déroba sous ses pattes ; un bout du sentier venait de se détacher, et dégringolait vers le gouffre. Il bascula vers le fond, sans pouvoir rien faire. Il allait mourir, il le savait pourtant depuis longtemps. Le clan des étoiles le savait, il le lui avait dit. Un miaulement d’horreur retenti au dessus de lui, et il jeta un regard par-dessus son épaule, se contorsionnant pour ce faire malgré la douleur qui se propagea dans son corps lorsqu’il accomplit ce geste. Pétrifiée, Nuage Marbré était penché par-dessus le bord, et regardait son mentor tomber, lentement happé par le vide.
« NON ! NOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! »
Son cri était vain. Elle le savait. Impuissante, elle regarda la tache de fourrure rousse devenir de plus en plus petite. La dernière chose qu’elle vit de lui, ce fut ses yeux. Deux grand yeux vert pâle débordant de sagesse et de confiance. A ce moment là elle sut. Elle compris que quel que soit l’endroit où il se trouvait, il resterait toujours avec elle. Puis il détourna la tête et disparu dans l’obscurité du gouffre. La chatte se laissa tomber sur le sol. Un violent spasme la secoua, et elle ferma les yeux. La tristesse lui tordait les entrailles, la douleur lui nouait la gorge. Elle était seule. Seule pour toujours. Une pensée s’imprima brusquement dans son esprit. La forêt. Elle l’avait vue. Il fallait que tout le monde sache, elle ne pourrait pas rester là indéfiniment, à attendre que le temps s’écoule. Non, elle devait partir, pour le clan. Et pour Feu Sauvage aussi. C’est ce qu’il voulait. Il voulait son bonheur, et celui de tout le monde aussi. Alors elle se leva et inspira profondément l’air chaud et froid à la fois. Tout ce mélangeait maintenant. Elle se dirigea vers la grotte ou s’était établie les quatre clans. Elle avait du chemin à faire, oui, un long chemin. Cependant, il le fallait. Mais, juste avant de disparaître derrière un rocher couvert de mousse sèche, elle jeta un dernier regard au précipice qui venait de lui arracher l’une des choses à laquelle elle tenait le plus au monde. Nuage Marbré était morte, elle avait cédé la place à Feuille Marbrée, guérisseuse au service de son clan, celui de l’ombre.


P h y s i q u e ; Bwa ! J'aime pas cette partie non pluuuus ! Bon, commençons quand même XD ! Alors, à quoi elle ressemble la Feuille Marbrée ? A un chat. Non, sans blaaague...Bon, plus sérieusement... Elle a le poil court, lisse et soyeux. Son pelage ? Marbrée noir et sable, et ses yeux, verts pâles. C'est une bien jolie chatte. Elle est plutôt menue, sans pour autant être toute petite, et elle a un corps souple et gracieux comme il faut. Sa queue est longue et fine elle aussi... Ses muscles... Hum... Bah, ils sont tout en longueur en fait (sa finesse vient de ça en fait hehe !) mais ils ne sont pas inexistants hein ! Loin de là ! Ils sont bien présents ses muscles ! C'est juste que comme sa silhouette est plutôt allongée... Sinon quoi d'autre à dire ? Bah, le fait qu'elle ait 4 papattes, une queue, une tête, deux oreilles, des moustaches et tout et tout, comme tout le monde quoi ! Tient, en parlant de sa tête, elle est plutôt arrondie et un peu enfantine peu être (c'est même sur !) Elle est presque toujours joyeuse et elle le montre dans ses gestes et expressions XD ... Mais, il n'y a pas de mal à cela n'est ce pas ?



Comment trouvez-vous le design ? ; It's perfect !
Le concept ? ; Super !
Serez-vous actif ? ; Bien sur !
Les codes pliize o/ ; wii
Ou avez-vous découvert LGDC new World ? ; Sur un autre fow !
Quelque chose à ajouter ? ; Bah tout ce qui manque arrive trèèèès bientôt XD afin de compléter ma prez !


Dernière édition par Feuille Marbrée le Mar 20 Avr - 18:29, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Quartz

Chef Rivière ; L'amour n'est pas fait pour moi.

avatar

Messages : 694
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 23

Clan : Rivière

Rang : Chef


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   Dim 11 Avr - 18:35

Super. J'adore ta sous pjrase <3
ton code est bon.

Manque plus que le reste x)


~---------~



« JE N'AI JAMAIS EU AUSSI MAL QUE LE JOUR OU TU M'A DIS QUE JE NE COMPTAIS PAS POUR TOI. CE JOUR LA J'AI SU QUE L'AMOUR N'ETAIT PAS FAIT POUR MOI... »

N°1 du Club des Mangeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdcnewworld.forumactif.com
Étoile du Néant - ABS

Chef Vent ; Aimer n'est pas à la portée de tous.

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 26

Clan : Vent

Rang : Chef


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   Dim 11 Avr - 23:15

Wahh Bienvenue ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Nébuleuse

Chef Ombre ; Chef... Quelle ironie !

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 24

Clan : Clan de l'Ombre

Rang : Chef


MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   Lun 12 Avr - 17:14

Bienvenue ma guérisseuse <3
XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feuille d'Automne

Lieutenant Ombre ; Tout change...

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Lieutenant


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   Lun 12 Avr - 20:50

Marbrouuuuuuuuuuuu !
Welcome chère guérisseuse de mon clan ! =D
XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feuille Marbrée

Guérisseur Ombre ; J'en donnerai ma vie !

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Guérisseuse


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   Mar 13 Avr - 20:38

Rhôôôô c'est trop gentil XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyau des Iles

Lieutenant Vent ; Dangereusement belle...



Messages : 366
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 21

Clan : Vent.

Rang : Lieutenante .


MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   Mar 13 Avr - 20:42

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feuille Marbrée

Guérisseur Ombre ; J'en donnerai ma vie !

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 21

Clan : Ombre

Rang : Guérisseuse


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   Mar 20 Avr - 18:31

MOUAHAHA ! I HAVE FINIIIIIIIIIIIIIISH !!! Danke à tout ceux qui ont eût le courage de lire toute cette chose =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Quartz

Chef Rivière ; L'amour n'est pas fait pour moi.

avatar

Messages : 694
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 23

Clan : Rivière

Rang : Chef


Feuille du Guerrier
Relations:
Autres:

MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   Mar 20 Avr - 18:54

Tu peux jouer Smile


~---------~



« JE N'AI JAMAIS EU AUSSI MAL QUE LE JOUR OU TU M'A DIS QUE JE NE COMPTAIS PAS POUR TOI. CE JOUR LA J'AI SU QUE L'AMOUR N'ETAIT PAS FAIT POUR MOI... »

N°1 du Club des Mangeurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdcnewworld.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feuille Marbrée...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Feuille Marbrée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans.  :: To Start The Game. :: Présentations. :: Présentations validées.-

Partenaires
MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.MI.



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit